L’innovation dans les professions juridiques et comptables en Europe


       

Une nouvelle étude montre des métiers en pleine transformation.
Le groupe Editions Lefebvre Sarrut présente les premières conclusions de son étude européenne sur l’innovation dans les professions juridiques, fiscales et comptables. Le groupe a interrogé 1500 professionnels dans cinq pays.

 

Paris, le 28 novembre 2018. Les premiers résultats de l’Étude européenne Lefebvre Sarrut sur l’innovation dans les secteurs juridique, fiscal et comptable sont présentés aujourd’hui au Village de la Legaltech à Paris. Il s’agit d’un travail de recherche significatif sur les facteurs de transformation, les tendances et attitudes envers l’innovation et l’évolution du profil professionnel dans ces secteurs. L’étude compare la France, l’Espagne, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas à travers 1500 entretiens en ligne et 50 entretiens qualitatifs avec des experts, qui partagent leur analyse de la situation actuelle et comment l’innovation impacte leurs métiers. Ces entretiens couvrent l’innovation chez 400 000 professionnels : avocats, experts-comptables et fiscaux, notaires, directions juridiques et des ressources humaines des entreprises.

 

CHEZ LES AVOCATS : GRANDS TENDANCES ET OBSTACLES PERÇUS

 

L’étude réalisée souligne que les principaux facteurs de changements constatés sont l’internationalisation des opérations, les nouveaux profils des professionnels, les changements législatifs et l’arrivée des nouveaux acteurs de la transformation digitale comme les Legaltech ou les GAFA. En France, 54% des avocats estiment qu’il est nécessaire de parier sur l’innovation, mais seulement 24% vont lui consacrer une stratégie avec un plan d’action et un budget spécifique, la plupart du temps inférieur à 20 k€. Nos voisins apparaissent plus sensibles à l’innovation : 75% des espagnols, 80% des belges et 97% des néerlandais considèrent l’innovation comme importante ou capitale. Moins de 4% des cabinets d’avocats en France investissent plus de 100 000 € dans l’innovation en France. Aux Pays-Bas, 29% des avocats investissent 100K€ ou plus dans l’innovation..

Chez les avocats, les principaux obstacles à la mise en œuvre des tendances les plus novatrices sont le coût perçu comme élevé, l’absence de personnel qualifié ou de « pilote » identifié de l’innovation. Les avocats donnent la priorité aux évolutions technologiques, et commencent par s’équiper d’outils matures techniquement, comme des extranets, facilitant l’accès à leurs dossiers, ou des logiciels de gestion de la relation client (CRM), leur permettant de mieux interagir avec leurs clients. Ils sont encore peu nombreux à expérimenter les nouvelles technologies qui sont celles qui créent le plus de valeur ajoutée : big data pour l’analyse de documents juridiques en masse, par exemple lors des diligences réalisées pour l’acquisition d’une société, smart contracts, chatbots, algorithmes…

 

LE RÔLE DE L’AVOCAT ÉVOLUE

 

Le rôle de l’avocat est amené à passer d’un rôle de fournisseur de services juridiques à celui de partenaire stratégique de ses clients. Certains cabinets d’avocats sont déjà perçus comme de véritables partenaires d’affaires et leur offre de services est modifiée en fonction de ces attentes.

La complexité croissante implique de passer du modèle actuel de cabinet d’avocats à une équipe de professionnels multidisciplinaires. La transformation numérique oblige non seulement à utiliser plus de technologie, mais aussi à travailler plus technologiquement, en termes d’interactivité, de collaboration, de multifonctionnalité et de réseaux

 

LES DIRECTIONS JURIDIQUES ET DES RESSOURCES HUMAINES DES ENTREPRISES PASSENT DE “FONCTIONS SUPPORTS” AU STATUT DE “BUSINESS PARTNERS”

 

Dans les entreprises les équipes de directions juridiques et de ressources humaines évoluent également. La technologie permet d’automatiser de nombreuses tâches répétitives, elle redonne l’opportunité de placer l’humain au cœur de l’action. L’approche « legal design » vise à rendre aisément accessible et compréhensible leurs documents.
Ces directions sont aussi soumises à des contraintes de productivité d’une part, et de nouvelles exigences liées à la bonne gouvernance, gestion des risques et conformité d’autre part. Avec la conformité RGPD, elles ont vu défiler un grand nombre de propositions d’outils, et certaines commencent déjà à s’équiper et investir.
Les équipes deviennent plus collaboratives, chacun pouvant apporter son expertise au sein de cohortes pluridisciplinaires. Les innovations dans les méthodes de travail vont naturellement se traduire par des nouvelles demandes vis-à-vis de leurs conseils externes.

 

Schéma à venir

 

À propos du groupe Editions Lefebvre Sarrut
Le groupe Editions Lefebvre Sarrut est un leader européen dans l’économie de la connaissance. Le groupe est depuis longtemps un acteur de confiance sur le marché juridique, fiscal et réglementaire. Sa mission est d’offrir des solutions documentaires et des services de formation pour améliorer l’efficacité professionnelle de ses clients.

Pour plus d’informations sur le groupe Editions Lefebvre Sarrut , veuillez consulter www.lefebvre-sarrut.eu

Contacts presse :
Jill Ledger; j.ledger-ext@lefebvre-sarrut.eu Tel: +33663748444
Antoine Micaud; antoine@easyquorum.com